Erreur!

{{alert.message | translate}}

CSC (Centre Socioculturel) Ragon

Par gaelle bouguereau

Membre d'equipe : Team Member {{ 'angular.project.enterprise.join.team' | translate }} {{ 'angular.project.enterprise.join.team' | translate }}
{{ 'angular.project.enterprise.wait.join.team' | translate }}

Evaluation

{{q.content}}

{{q.description}}

/ {{q.graduation_system}}
{{ 'angular.docs.chooseFile' | translate}}

Etre acteur / moteur pour soi et pour les autres

Notre projet social entend pouvoir soutenir, créer, accompagner des projets d’animation de la vie de quartier, mais également des actions collectives de loisirs et de actions de rencontres et de lien social. S’il a vocation d’accueillir tous les habitants d’un quartier des plus jeunes aux plus âgés par un projet global qui entend également encourager les rencontres intergénérationnelles, les activités qui sont, soit destinées spécifiquement au publics d’habitants retraité.e.s, soit destinées à tous mais finalement réalisées, saisies par les retraité.e.s exclusivement sont particulièrement nombreuses au sein  du CSC.

Ainsi, cette année, ce sont 280 de nos premiers adhérents qui ont plus de 60 ans, soit près d’1/3 des participants actuels à nos différentes activités ; 225 pratiquent une activité régulière et près de 80 sont bénévoles ; environ une cinquantaine sont ET adhérent-pratiquant ET adhérent-bénévoles pour différents projets : accompagnement éducatif, ateliers de conversation, référent, voire animateur, d’activité, co-organisateur d’évènements de quartier, participation à la gouvernance de l’association, rédaction, animation et diffusion d’un journal de quartier. Voici autant de missions investies par ce public où notre structure s'attache à créer les conditions de mises en oeuvre et d'accompagnement de ces différents projets

Aussi, quelque soit l'activité concernée, qu'elle soit sportive, culturelle ou artistique, au-delà de la pratique c’est le plus souvent un temps de convivialité, de maintien de liens sociaux qui est recherché et, qui existe bien dans les faits.

Nouveauté depuis 2019 : les cours d'informatique historique (payant) ont cessé et des permanences numériques gratuites, deux fois par semaine permettent d’accompagner, quasi exclusivement des retraité.e.s à l’usage des outils numérique : smartphone, tablette, ordinateur.