Erreur!

L’appel à projets pour développer des interventions d’ergothérapeutes à domicile

En 2040, 31 % de la population française aura dépassé les 60 ans, soit deux fois plus qu’en 2007. En Loire-Atlantique, une hausse de 28 % des plus de 60 ans et de 43% des plus de 75 ans, sont projetées d’ici 2030.

Pour permettre aux personnes âgées de conserver ou retrouver leurs activités quotidiennes et de rester chez elles, mais aussi pour améliorer leur confort de vie, des aides techniques sont mises en place à domicile : installation de barres d’appui ou de maintien, de sièges de bain/douche, des rehausseurs de mobilier, des téléphones ou fauteuils adaptés, etc… Le travail de l’ergothérapeute est parfois indispensable pour compléter l’évaluation des besoins d’une personne âgée au sein de son domicile et l’accompagner au choix, aux essais, à l’utilisation et à l’acquisition de matériel. Sans son intervention, ces aides techniques restent parfois inutilisées.

Face à ce constat, la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie lance un appel à projets visant à développer les interventions d’ergothérapeute sur une partie nord du département.

Quels sont les objectifs ?

L’objectif premier de cet appel à projets consiste à favoriser l'indépendance et l’autonomie des personnes âgées à domicile tout en améliorant leur cadre et leur qualité de vie, via l’intervention d’un ergothérapeute, dont les missions ont pour objectif :

  • D’évaluer les besoins individuels en matière d’équipements et d’aides techniques des personnes âgées de plus de 60 ans à leur domicile
  • De faciliter l’accès aux équipements et aux aides techniques et par la suite leur bon usage, par la réalisation d’un diagnostic ergothérapique et par l’accompagnement des bénéficiaires notamment dans le choix, la prise en main, les démarches de financement, jusqu’à l’acquisition finale.

Pour quels publics et sur quel périmètre ?

Les interventions sont destinées aux personnes de 60 ans et plus, ayant leur résidence principale en Loire-Atlantique, sur des territoires peu ou non couverts par des interventions d’ergothérapeute en soutien à domicile (carte des territoires concernés), à savoir :

  • Communauté de communes Châteaubriant-Derval
  • Communauté de communes de la région de Nozay
  • Communauté de communes Erdre et Gesvres
  • Communauté de communes de la région de Blain
  • Communauté de communes Estuaire et Sillon
  • Communauté de communes Pays de Pontchâteau Saint-Gildas-des-Bois
  • Communauté d’agglomération de la Région Nazairienne (Carene)

Qui peut postuler ?

Le porteur de projet devra :

  • Justifier de la qualification reconnue d’ergothérapeute de ses intervenants en présentant les diplômes de ceux-ci. Les ergothérapeutes qui interviendront devront justifier d’une expérience significative auprès des personnes âgées faisant face à une perte d’autonomie,
  • Démontrer une implantation locale avec un représentant intervenant sur le département.

Exemples de porteurs : Centre Locaux d’Information et de Coordination (CLIC), Associations, Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), Service de Soins Infirmier À Domicile (SSIAD), professionnels libéraux, etc.

Comment candidater ?

  • Télécharger les documents nécessaires à la candidature
    Pour cela, remplir le formulaire accessible ici. Après validation, vous recevrez à l'adresse mail renseignée des liens de téléchargement.
    La demande d'accès à ces documents ne vous engage en rien à soumettre un projet par la suite.
  • Puis transmettre, en un seul envoi, le formulaire en version Word accompagné de toutes les autres pièces à l’adresse : conferencedesfinanceurs@loire-atlantique.fr

Date limite de dépôt des projets : le 30 novembre 2019 à minuit

En cas de questions, écrivez un mail au plus tard le 22 novembre 2019, à l’adresse suivante : nicolas.fouquet@loire-atlantique.fr.

Calendrier

  • 15 octobre 2019 : lancement de l’appel à projet
  • 30 novembre 2019 à minuit : date limite de réception des projets
  • Janvier 2020 : validation par la Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie de la sélection des dossiers retenus
  • Février 2020 : validation en Commission Permanente du Conseil Départemental
  • Mars 2020 : envoi des notifications de décision
  • Avril 2020 : démarrage des actions

Les partenaires